23 Apr 2018
HomeNewsEA Guingamp : Razzagui commence à se remettre de sa blessure

EA Guingamp : Razzagui commence à se remettre de sa blessure

Abdoul Razzagui, opération, syli national, Infos, Actualités, Buzz, Guinee, Conakry, Musique, People, Culture, Lifestyle, Event, rarili, rarilinews, actualité, news, infos, conakry, guinee, sport, foot

Blessé depuis quelques mois, Abdoul Razzagui Camara commence petit à petit à se remettre de sa blessure. L’international guinéen interrogé chez « Ouest-France » explique son quotidien.  

Parti en France en provenance de championship anglaise avec Derby County pour trouver un nouveau repère, Abdoul Razagui Camara est aussitôt blessé. A Guingamp il n’a fait que six mois avant d’être blessé. Victime d’une rupture aux ligaments, le joueur guinéen est absent des terrains depuis quatre mois.

Hospitalisé à Capbreton, Razagui s’exprime dans les colonnes d’Ouest France en ces termes: « C’est un peu comme une colonie : on fait des loups, on joue aux cartes… On fait tellement d’efforts qu’il faut profiter, s’évader. On rigole beaucoup avec tout le monde, c’est une manière d’évacuer. Je rencontre aussi des convalescents de tous les milieux, dont des sportifs amateurs. C’est là que je mesure la chance que j’ai, d’avoir des moyens aussi poussés à Guingamp. Moi, c’est mon métier. Et très honnêtement, je n’ai pas à me plaindre. Une telle blessure, pour les footballeurs professionnels, ça se soigne vraiment bien. Pour certains, c’est beaucoup plus long. J’ai des amis, ici, qui reviennent pour la 7e fois. C’est énorme. Le suivi n’est pas le même. Mais on échange, on discute. Trois semaines, c’est long mais ça rapproche »
Pus loin le joueur guinéen laisse entendre qu’il va beaucoup mieux.  « Je progresse encore au niveau de mon genou. Je commence les sauts, petit à petit. Sur le premier, j’ai eu peur que ça répète. Avant de te lancer, tu redemandes, au cas où, au médecin s’il n’y a aucun risque. Maintenant, je suis en confiance. J’ai repris la course, toujours sur l’Alter-G (appareil anti-gravité), la machine qui m’avait déjà permis de remarcher. Là, j’ai vraiment le sentiment de franchir une grosse étape. Je retrouve les sensations d’un sportif : l’effort, la sueur… »
News publiée par la rédaction 

Sharing is caring!

Comments

comments